AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
.
avatar


$ : 12347
INSCRIPTION : 14/09/2015
MESSAGES : 75
MessageSujet: Event ; The Beginning ! Mar 1 Déc - 18:28


« THE BEGINNING. »

SEMAINE UNE – LUNDI ; 19H22
Alors que la plupart des participants à la « Fête » sont arrivés dans le Manoir, une voix se fait entendre. Sortie de Hauts-Parleurs, personne ne sait qui parle. La voix est robotique et plutôt forte.
« Chers participants. Bienvenue au manoir Sockwalls. Comme vous pouvez le voir, celui-ci est extrêment moderne et luxueux. J'espère qu'il vous plaît. Vous serez bientôt tous arrivés pour la remise des prix et la grande Fête. Je vous invite à goûter à nos spécialités japonaises et françaises présentent sur les grandes tables au fond de la salle d'entrée.  Les toilettes sont sur la droite et vous pouvez accéder à la Véranda, derrière la porte à l'ouest par rapport à l'entrée, si vous souhaitez vous détendre dans le calme. »
La voix se tût. Les dernières personnes arrivèrent et quelques musiques et chansons diverses commençèrent à passer, plongeant la salle dans une ambiance joyeuse. La salle n'était maintenant éclairée que par quelques lumières multicolors et le sol dallé était coloré en rose, bleu et vert. La soirée venait de débuter, sans qu'aucun participant ne se demande ce qui allait se passer dans ce manoir perdu dans la forêt.

HRP : Pour ce premier post, chaque participant devra raconter l'arrivée de son personnage dans le manoir. Chaque participant a reçu une lettre les invitant à se rendre dans un manoir (le manoir Sockwalls), situé en plein milieu de la forêt. Quand tous les participants auront poster leur réponse, la soirée se terminera par un post du PNJ nommé La Voix. Il n'y a aucun ordre de passage. Les participants ne répondant pas au RP avant la fin de la semaine (Dimanche 6 décembre) ne pourront plus participer à l'évent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sfransokyo.forumactif.org
.
avatar


$ : 12106
INSCRIPTION : 07/10/2015
MESSAGES : 36
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Mar 1 Déc - 22:28



Hold your breath guys !
'Cause they're here


   Le plus drôle dans tout ça n'était peut-être pas le fait que Shaun déteste les fêtes mais surtout qu'il y aille.
Un matin, avant d'aller au travail il vit à sa porte une enveloppe, plutôt élégante, elle donnait envie de la lire. Qui plus est son prénom ainsi que son nom de famille avait été écrit sur l'enveloppe dans un style calligraphie. Toute les questions imaginable se sont posées dans sa tête: Aurait-il une admiratrice secrète ? Les factures sont données de manière bien plus gracieuse et mystérieuse ? Serait-il harceler et ce serait une photo d'un amour perdu dans cette enveloppe aussi louche que belle ?
Mais il n'en fut rien. En réalité, il avait été invité à une soirée privée dans un manoir en plein dans la foret, non loin d'ici. Il repense au film d'horreur qu'il avait regardé cette nuit; il jeta l'enveloppe. Il n'y avait absolument aucune chance qu'il y aille, et ce même avec un flingue sur la tempe.

La journée qui suivit fut longue, et énervante. Le musée était d'un ennui mortel, comme à son habitude. La seule personne qui allait fumer derrière le bâtiment avec lui était en congé paternité et étant en journée ensoleillée, l'attente pour sortir était encore plus dure. Chaque minute dans cet enfer blanc, stérile, se voulant moderne devenait insoutenable. Le musée était un enfer.

Une fois sa journée terminée, il partit traîner un peu dans les ruelles de San Fransokyo, profitant du beau temps mais rien à faire, cette lettre le préoccupait plus qu'il ne s'était imaginer.

Il arriva alors à la conclusion d'aller à cette soirée, rien que par curiosité. Et qui sait ? L'avenir fer peut-être qu'il pourra choper une - ou deux - demoiselle, si il a de la chance.


Le-dit soir arriva et il gisait tel une statue en bronze devant le manoir. Il était époustouflant, si grand que l'on avait le souffle coupé. A l'entrée, on pouvait distinguer Manoir Sockwalls écrit juste au dessus d'une grande porte, certainement prête à accueillir des basketteurs talentueux en son antre. Il déglutit sous la pression de cette demeure.
Un fois dedans, ce fut encore pire. Pour un fête privée, il y avait pas mal de monde mais aucun d'entre ne lui disait franchement quelque chose. Il y avait un ambiance ainsi qu'une musique qui ne devait certainement pas faire partie des hits de la saison.
Il prit un verre de champagne à la française et une assiette de sushis au saumon car Shaun connait les bails puis s'assied sur l'un des sofas, pour les feignants, pour Shaun. Il scruta alors du coin de l'oeil la moindre personne attirant un minimum l'intention, un peu comme un suricate sentinelle cherchant un danger.

Tout cela allait être d'un effroyable ennui.


© Nightmare sur Épicode.






HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 12149
INSCRIPTION : 06/10/2015
MESSAGES : 38
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Mar 1 Déc - 22:39


HRP:
 

The Beginning
feat. plein de monde ohlàlà
commencé le 01.12.15 - 2 réponses - réponse 2 du 01.12.15
La réception d’une invitation à une soirée organisée dans un manoir inconnu avait, pour sûr, profondément troublé Jun lorsqu’il avait ouvert son courrier du jour.

Non pas qu’il ait été pris au dépourvu par le délai ; à vrai dire, l’intrigante enveloppe aux tons crème, sobre mais élégante, lui était parvenue un ou deux jours avant la date fatidique de cette fameuse réception. L’invitation à l’intérieur, subtilement décorée, lui proposait amicalement de se joindre aux festivités dans le « manoir Sockwalls », grande résidence perdue au milieu des bois dont il ignorait jusqu’à l’existence avant ce jour. Bien entendu, l’invitation précisait localisation, date, heure de la réception ; et comme pour renforcer le caractère exceptionnel qu’elle représentait, elle portait le nom de l’invité – dans le cas présent, lui-même. Perplexe, il ne s’était guère attardé sur le blabla classique résumant les joyeuses festivités qui attendaient les participant et qui, d’ailleurs, était plutôt pauvre d’informations si l’on y pensait. D’autres questions avaient assailli l’esprit du blond après lecture de la missive : pourquoi l’y avait-on invité lui ? Il n’avait participé à aucun jeu-concours, ne s’était pas démarqué par des actions exceptionnelles récemment, et ce n’était sûrement pas un cadeau de son employeur pour le féliciter de livrer des pizzas tous les soirs. Quel genre de soirée était-ce ? Si la réception prenait place dans un manoir, et à en juger par l’invitation, sans doute quelque chose de classe, de distingué. Comment s’habiller, alors ?

Sur le moment, et sortant tout juste d’une soirée de livraisons pénibles qui l’avait exténué, il n’y avait guère réfléchi plus longtemps et avait abandonné l’invitation, à moitié rangée dans son enveloppe nacrée, sur son bureau en désordre. Mais dès le lendemain, week-end oblige, il eut tout le temps de se consacrer à la question. Il fit même quelques recherches sur le manoir ; mais rien de très probant n’en ressortit, à part quelques images-satellites à la Google Map qui lui donnait une vision à moitié gênée par les arbres de l’immense demeure. Au moins, il saurait où se rendre, et à quoi s’attendre. A peu près.

La question du « où » était donc réglée. Restaient toujours le « pourquoi » et le « comment » ; il dut, à contrecœur, se résoudre à laisser tomber la première, ses recherches ne lui apportant aucune réponse satisfaisante, et se concentrer sur la seconde. Comment s’y rendre ? Il ne pouvait décemment pas emprunter un scooter de la pizzeria, il serait donc bon pour y aller à pied. Avec un peu de chance, le trajet ne serait pas trop contraignant – si la pluie était de sortie, en revanche, il se considérait damné. Comment s’habiller ? La question était plus délicate. Il était inadmissible de s’y rendre en jean-chemise, mais il n’était pas sûr que sortir son plus beau costume soit du meilleur goût non plus. Après avoir passé la moitié de l’après-midi à retourner le contenu de son armoire – étrangement rempli pour un jeune homme à peine adulte plus concerné par l’annulation du dernier Silent Hill que par son apparence générale -, il avait finalement opté pour un de ses ensembles favoris : chemise jaune à fines rayures verticales, pantalon et veste de barman noirs, cravate et écharpe blanches, chaussures cirée et, pour trancher un peu sur la distinction, chapeau noir décoré d’un ruban de satin auréolin. Sobre, élégant mais pas trop, c’était la tenue parfaite. Aussitôt choisi, l’ensemble partit rejoindre la chaise de son bureau, constituant ironiquement le seul tas de vêtement ordonné de toute la pièce.

Le principal déterminé, le lundi s’était alors résumé à une longue et ennuyeuse attente, qui souleva plus de questions qu’elle n’en résolut. La journée de cours lui parut effroyablement longue, bien que ce soit le jour de la semaine le plus léger au niveau de son emploi du temps ; ce qui lui permit, par chance, de terminer le travail une heure avant le début des festivités. Un délai raisonnable en apparence, mais terriblement court pour le blond : celui-ci dû quitter son lieu de travail à la course pour rentrer chez lui, prendre une douche rapide, s’habiller. Il laissa ses cheveux détachés, vérifia que son portable était complètement chargé, prit avec lui un peu d’argent au cas où – on ne sait jamais, des fois que le buffet soit infect et qu’il fasse un détour par un fast-food à l’heure du retour -, emporta l’invitation et ressortit aussi sec. Grand bien lui en prit, puisqu’il lui fallut un temps non négligeable pour rejoindre le manoir Sockwalls ; il arriva enfin au bout de vingt minutes dans la forêt, essoufflé, mais en bon état et à l’heure.

La bâtisse était immense, bien plus conséquente que ce à quoi il s’attendait – et pourtant, il s’en était fait une idée assez impressionnante. Il put y entrer sans aucune difficulté, sans même que l’on ne lui demande son invitation ; peut-être était-ce un oubli, ou bien peut-être seuls les invités étaient-ils au courant de cette « petite » réception. A l’intérieur, la somptuosité des lieux le laissa sans voix, et il songea deux secondes à demander le nom du décorateur à qui de droit. Les pièces, immenses, spacieuses, modernes, ne présentaient pas des quantités outrancières de meubles, tout s’accordait si bien que leur faible nombre ne donnait pas une impression de vide. A gauche, il put distinguer ce qui semblait donner sur une véranda ; à droite, une petite porte discrète portait la mention « WC ». Le lieu devait être drôlement fréquenté au quotidien pour que les propriétaires aient jugé utile de le préciser sur le battant.

Jun se contenta pour sa part de continuer tout droit, jusqu’à ce qui semblait être une salle de réception ; quelques personnes s’y trouvaient déjà, bavardant, buvant, dansant au rythme de la musique qui animait déjà la pièce. Il distingua au fond un énorme buffet dont le contenu lui rappela, même à distance, à quel point il mourrait de faim à l’instant présent ; fidèle à lui-même, il s’y dirigea aussitôt. Après tout, il n’apercevait aucune tête connue pour l’instant. Le Saint-Graal de la nourriture rejoint, il en profita également pour se servir un verre – de coca, pour commencer sobre -, et se retourna face au reste de la pièce, verre en main, afin de pouvoir détailler les invités présent du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 12282
INSCRIPTION : 05/10/2015
MESSAGES : 39
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Mer 2 Déc - 21:11



The beginning      



   Time flies
oh so quickly

    ▬ feat. tous plein de gens yay huhu ♥
   

   Deux invitations avaient été postées à l’appartement de Nala, l’une destinée à la jeune femme elle-même, l’autre à son colocataire,  sans aucun indice de son expéditeur. Nala avait tout de suite été enthousiasmée par cette fête. Elle avait convaincu Raphael d’accepter l’invitation à son tour et, par la même occasion de l’accompagner. Elle avait dû y mettre beaucoup d’efforts et de temps, mais elle y était parvenue.

Le jour J avait fini par arriver et la jeune femme avait passé son quart de travail en attendant impatiemment qu’il ne se termine. Elle adorait les fêtes, puis dernièrement elle avait été très prise avec la recherche de spéciels –oui, elle s’ennuyait et avait une envie folle de s’amuser à traquer, en vain- et son boulot à l’aquarium, en plus du temps qui la narguait toujours, lui rappelant qu’elle n’arrivant à ne faire que si peu de choses tandis qu’il filait toujours aussi rapidement.

Une fois rentrée chez elle, elle avait grondé Raphael soupiré en songeant que Raphael était probablement encore enfermé dans sa chambre, collé à son écran d’ordinateur et qu'il n’avait probablement toujours pas commencé à se préparer. Elle avait donc filé dans sa chambre et avait enfilé une jolie robe courte de couleur émeraude, avait noué un ruban à sa taille le terminant en une jolie boucle dans son dos, puis elle avait glissé un châle vert pâle translucide sur ses fines épaules. Sa longue chevelure avait été le plus long à dompter, se résumant à un tas de nœuds douloureux à défaire. Après cette labeur, elle était enfin prêt.

En se rendant au salon, prête à partir, elle constata avec une moue frustrée que son accompagnateur s’était impatienté et avait décidé de partir sans elle. Comment avait-il réussi à finir de se préparer sans elle ? Elle regarda l’heure : elle avait pris exactement 33 minutes pour tout ça... Quelle impatience et quel idiot!  Quel genre de gentleman ferait ça? Le pire.

La jeune femme était donc forée de se rendre elle-même à cette fête. Elle sortit de l’appartement et héla un taxi qui la déposa à l’adresse spécifiée sur le carton d’invitation. Elle se retrouva devant un majestueux manoir bordé par une forêt aux alentours. C’était magnifique. La blonde y entra, se retrouvant dans une salle gargantuesque, luxueuse à souhait. Elle inspecta les alentours, remarquant les tables recouvertes d’un buffet généreux, vers le fond. Elle prit la peine de regarder s’il y avait quelques têtes qui lui étaient familières dans la salle. Au loin, elle reconnue la tête échevelée de son colocataire et se dirigea vers lui, prête à lui faire la morale.

Une voix résonna dans les enceintes de la grande salle, arrêtant Nala dans son élan et forçant tous les invités à se taire. Un mot retint l’attention de la traqueuse. Participants? Comme pour participer à un jeu? Génial, voilà qui le tirerait enfin de son ennui profond.
   




Dernière édition par Nala Berthold le Sam 5 Déc - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 11041
INSCRIPTION : 20/11/2015
MESSAGES : 10
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Jeu 3 Déc - 14:39


J'ai passé deux jours entiers dehors à pourchasser une simple racaille, vraiment, qu'est ce qu'on ne ferait pas pour se défouler. Je rentre chez moi, il est aux alentours de minuit, je suis loin d'être fatigué, j'entre chez moi sans sortir mes mains de mes poches (ça n'a pas été simple) et m'enferme dans les toilette (encore plus compliqué). Je sors enfin mes mains de mes poches, elles sont couvertes de sang. Je me suis vraiment lâché, c'est sa faute aussi à s'enfuir à chaque fois. Non je ne l'ai pas tué, je l'ai juste laissé entre la vie et la mort...et j'ai appelé une ambulance. Alors que je me lave les main, mon téléphone vibre, un mail:

Mail:
Merci #Phantom, il ne pourra plus harceler ma petite sœur maintenant. Je viens de déposé l'argent à l'endroit indiqué.


Je sorte de la salle de bain, me dirige vers une fenêtre et j'en sort. Je fais le tour du bâtiment et ramasse furtivement deux enveloppes. Deux?! J'entre rapidement à l'intérieure et ouvre les deux enveloppe, l'une mon salaire l'autre une invitation à une "Fête" qui devrait se dérouler le soir même. Pourquoi pas, il y aura surement à manger et je n'aurai pas besoin de payer, économie.



Quelques heures plus tard, me voila stupéfait par l'imposant manoir devant moi, je resta là une bonne trentaine de minutes. J'étais bien sûr habillé en tenu de soiré que j'avais loué pour l'occasion. J'entre à peine dans la pièce que je remarque déjà le buffet. Je m'y dirige comme si de rien n'était et me sert. Mais me voilà arrêté par une voix. Il semblerait qu'il y aura un jeu, mais je suis trop occupé par la bouffe pour plus y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 11556
INSCRIPTION : 19/10/2015
MESSAGES : 21
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Jeu 3 Déc - 17:59



The Beginning


Comme à mon habitude, mon réveil brutal venait de s'activer, il était tout simplement 7h, l'heure de me lever pour faire quelque chose de ma vie, comme toujours. Toujours à moitié endormi, je me lève, toujours en pyjama avec ma peluche de Pikachu dans les bras avec ma main qui grattait la touffe de poils emmêlée, que même une tondeuse n'aurait pas pu couper, que j'ai sur la tête. Je me fais mon café, je mange mes tartines, j'ouvre le journal pour rapidement regarder les actualités, et je vais prendre ma douche en vitesse pendant que mon café se termine. Je sors de la salle de bain avec une serviette autour de la taille, et m'habille le plus vite possible après mon regard rapide sur l'horloge se trouvant sur le mur, qui indiquait déjà 7h45. J'attrape mon café tout en reversant la moitié à côté, et le bois d'une traite, j'avais à présent la gorge en feu, parce que quand on boit un truc brulant d'une traite, ça brûle, logique. En sortant, le sac à la main et la veste à moitié mise, j'ai aperçu un lettre à mon nom, que j'ai prise avant de la déchirer sans pitié, et de voir que c'était une invitation à une fête dans un manoir. Je ne sais pas de qui ni d'où ça venait, mais me détendre après une journée de merde je peux pas rêver de mieux. J'y ai pensé toute la journée en servant les cafés, en prenant les commandes, en passant l'aspirateur, et plein d'autres choses.

Le soir même arrivé, j'étais en costume, tout bien habillé, et avant d'entrer dans ce manoir, j'ai préparé mon sourire de "beau gosse" pour montrer ma bonne humeur, tout ça... je sais pas si c'est une bonne idée en fait. J'ai finalement repris une tête normale après 10 minutes d'hésitation et suis rentré en saluant tout le monde, certains avec un signe, d'autres avec un "coucou" timide, pour finalement arrivé à côté du buffet, et de me servir juste une boisson, pas très faim ce soir là. Une voix nous expliqua que nous, participants de je-ne-sais-pas-quoi, étions les bienvenus au manoir Sockwells, blabla toilettes à l'Ouest je sais pas trop quoi, des trucs pas vraiment intéressants. Je n'avais pas vraiment envie d'être entouré de bruit, donc je me suis dirigé vers la véranda pour tranquillement boire mon verre de... de je-ne-sais-pas-trop-quoi, un truc japonais ou français sûrement, là où je l'ai pris quoi. Ca avait déjà l'air ennuyeux, mais je priais pour ne pas être seul à aller ici, l'air est frais, et les discussion ne pourront être interrompues que par les criquets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 12072
INSCRIPTION : 10/10/2015
MESSAGES : 41
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Ven 4 Déc - 22:54





The Beginning
ft. le peuple



Aussi cliché que cela puisse être, Aria associait les fêtes données dans un manoir à celles que l’on pouvait trouver dans les environs du XVIIIème siècle. Les dames portaient des robes à la française, c’est-à-dire des corsets, couvert de nombreux tissus en tout genre, le tout agrémenté de l’ancêtre de la crinoline, qui à l’époque n’était appelé que “ panier ” par dessus laquelle était posé le jupon, qui finalisait la tenue. Les hommes, eux, portaient des vestes, et certainement pas dans le sens entendu aujourd’hui. Les tenues rococo de l’époque étaient connues pour leur fantaisie et leurs couleurs. Gorgé d’ornements, de fils précieux, et le tout assorti à une chemise blanche, un jabot, et malheureusement pour eux, des culottes.

Lorsqu’on se rendait dans la salle, qui était généralement gigantesque, il était d’usage de noter son partenaire dans un “ carnet de bal ” qui était prévu à cet effet. Alors commençait les danses, interminables, mais pourtant si charmante. Les hommes, délicat avec les dames se souciaient de leur santé, et faisaient la conversation. Ensuite, les connaissances se regroupaient autour d’une table, et comme aujourd’hui, discutaient et buvaient.

Bien sur, tout cela n’était plus d’actualité, et pour tout vous dire, la demoiselle n’était pas vraiment friande de fêtes. Pour elle, il s’agissait d’un espace fait pour toutes ces personnes ayant des facilités à discuter avec autrui, ce qui n’était pas son cas. Elle préférait rester dans un coin, souvent accompagné d’un livre qui l’aiderait sur l’un des aspects de sa vie, ou alors qui l’aiderait simplement à fuir la réalité pour recouvrir un semblant d’innocence. Bien qu’à lui seul son visage ne reflétait que pureté, elle n’était pas pour autant blanchie. Mais cette lettre l’avait fascinée.

Elle était simplement rentrée de l’Académie, comme tous les jours avant celui-ci. Elle avait pris les mêmes détours, passant par des rues parfois sombre, mais elle appréciait leur ambiance. Elle aimait le sentiment de crainte qui s’insinuait en elle et qui réveillait le moindre de ses instincts. Pourtant, cette fois ci, elle n’y avait pas prit goût, comme elle le faisait d’habitude. Elle avait pressé le pas. Doucement. Puis ses pas se firent plus grand. Plus rapide. Elle courrait. Ce soir là, elle n’avait pas prit le temps d’apprécier le vent s’insinuer à travers ses vêtements, ni celui de se sentir plus légère. Rien.

Alors, n’ayant rien d’autre à faire, pour une fois, elle ouvrit son courrier. Factures, pubs.

Lettre.

Elle n’arrivait pas à comprendre ce qui, en l’ouvrait, l’avait poussé à accepter. Le danger ? Elle ne s’y serait pas risquée. Quand elle s’était mise à détailler cette lettre, elle s’y était prise avec minutie. Calligraphie souple, délicate, mais elle n’aurait su dire s’il s’agissait d’une écriture d’homme ou de femme. L’enveloppe était charmante, teintée de crème, elle inspirait la simplicité, pourtant, son nom était écrit là dessus. En toute lettre. Sans aucune erreur.

Le lieu, lui, était parfaitement inconnu. Elle ne connaissait personne qui aurait pu porter le nom de Sockwalls. Ce nom n’était pas connoté historiquement non plus. S’il l’était, elle n’en avait, en tout cas, jamais entendu parler. Pour quelles raisons avait-elle été invitée, elle, plutôt qu’une autre ? Non qu’elle pense avoir été la seule, mais cela n’avait pour elle, aucun sens. Quel homme censé invitait une demoiselle à danser dans un lieu parfaitement inconnu sans même la connaître ?

Sockwalls. Sockwalls. Sockwalls. Sockwalls. Sockwalls. Sockwalls. Sockwalls. Sockwalls….

Rien.

En fait, c’était peut-être ça qui lui avait plu, le mystère.
Alors elle s’était décidée ; il fallait qu’elle s’y rende.

Il lui fallait tout de même une tenue, car elle ne pouvait s’y rendre en uniforme. En fait, elle aurait pu, mais ça n’aurait pas été très conventionnel. Alors elle fit simple. Une robe d’un noir aux allures obsidienne, des chaussures adaptées, et un jabot d’un rouge sanglant. Tout cela lui correspondait. Discret, mais meurtrier. Cette fête commençait à devenir fortement excitante. Elle ne prit rien d’autre. Cela n’avait pas d’intérêt.

La fête semblait commencer vers 19 heures. Elle n’en avait pas la moindre idée. Elle avait sombré dans une euphorie des plus totales. Plus rien n’importait, pas plus ses cours qu’autre chose. Elle n’avait que cela en tête. Et ce sentiment là l’émerveillait. L’effrayait presque. Elle partit. Elle quitta son appartement. Ferma la porte à clé. Et glissa celle ci dans son soutien-gorge. Le seul endroit où elle ne risquait pas de la perdre.

Aria apprécia plus que tout la route vers ce manoir. La forêt où il se situait était des plus charmante. Elle mit de côté la pensée d’y retourner en pleine journée, lorsque le soleil se frayerait un chemin à travers les larges feuilles. Tout cela promettait un bain de soleil des plus charmant. Mais la nuit n’avait rien à lui envier. La lune reflétait magnifiquement les quelques perles d’eau qui suintaient sur certaines feuilles et brins d’herbe. Tout était plus calme, plus solennel, et cela l’apaisa, l’euphorie laissa place à un sentiment de bien-être.

C’est à ce moment là qu’elle vit le manoir. Imposant, moderne. Et pourtant ancien. Aria n’aurait pas pu le décrire précisément, car il n’y avait aucun intérêt à raconter. L’image qu’elle reproduirait ne serait jamais fidèle à la réalité. Elle poussa le grillage, qui était plus léger qu’il n’y paraissait. Atteignit la porte, et rentra.

Si elle était en retard, la foule présente ne la regarda même pas. Tous étaient concentré sur leur danse, ou ce qui s’en approchait le plus, ou bien allaient manger les spécialités japonaises et française. Elle se laissa aller à quelques plats français et alla s’asseoir, viennoiserie en main. Elle n’avait pas visité. Elle ne le ferait qu’en cas d'extrême nécessité.

Pour l’instant, elle avait hâte.



©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 11306
INSCRIPTION : 23/10/2015
MESSAGES : 7
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Sam 5 Déc - 5:59


The Beginning


Nala avait réussi a convaincre le jeune homme d'aller à la fête qui se passait au manoir de Sockwalls. Pour être honnête, au départ, il n'avait pas du tout envie d'y aller. Il ne savait rien sur Sockwalls, mais absolument aucune information sur cet endroit et en bon spéciel qu'il est, il ne s'aventure jamais sur des terrains dangereux. Malgré cela, il n'avait pas su trouver une bonne raison pour refuser d'y aller avec elle. Il aurait pu lui dire qu'il avait un raid avec ses potes, mais elle lui aurait dit que ce n'était pas important et qu'il devait prendre l'air une fois de temps à autre.


Il regarda l'heure d'un coin de l’œil. Sa colocataire devait être là depuis maintenant vingt minutes. Il sortit de sa chambre et remarqua ses souliers sur le tapis devant la porte. Depuis combien de temps elle était arrivée, aucune idée, mais il n'avait pas du tout envie d'attendre. Surtout qu'elle pouvait sortir de sa chambre dans cinq minutes ou bien dans deux heures; Raphael estimait les chances de cinquante/cinquante.  


Edgeworth alla dans sa chambre, mit ses plus beaux habits et s'ébouriffa les cheveux. Il jeta un regard dans son miroir et il vit un magnifique jeune homme le regarder. Eh oui, il était prêt pour une soirée chic dans un manoir. L'heure avait a peine changé, il n'avait passé que deux minutes à se préparer. Il enfila ses chaussures et partit en direction du manoir.

Une fois arrivé sur place, Raphael fut un peu surprit. Le manoir était magnifique, ça ne faisait aucun doute. Quelques personnes étaient déjà arrivés, tous mangeait de la nourriture. Nourriture qui semblait vraiment alléchante. Il ne fallu qu’à peine trente secondes avant que le jeune homme pige ici et là dans les diverses présentations tous plus excellentes les unes des autres.

Nala arriva quelques minutes plus tard, Raphael la remarqua dès son entré et espérait qu’elle, elle ne le voit pas. Il savait qu’elle allait lui faire la morale. ‘’Tu ne m’as pas attendu sale geek!’’ ou encore ‘’Ça ne fait pas très gentlement, espère de nerd! ‘’ Vous savez, ces ‘’insultes’’ que les gens utilisent lorsqu’ils sont fâchés contre des gens qui sont calés en informatique.

Une voix résonna, Raphael dut arrêter de mâcher sa nourriture pour se concentrer sur la voix. Des participants mange mange remise de prix mange Grande Fête mange mange mange. Lorsqu’il eut fini sa bouchée, la voix du maitre des lieux, Raphael supposait que c’était lui, dit que les toilettes étaient a droite et que la Véranda était plus loin. Ce fut tout.

Il jeta un regard furtif en direction de l’allemande qui semblait toujours aussi furax. Il pouvait essayer de s’éclipser subtilement, sans que Nala le voie. Comme cela, il n’aurait pas à subir son courroux. La Véranda semblait être une zone neutre, il fallait seulement qui s’y rende sans se perdre.


   
©Didi Farl pour Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 11866
INSCRIPTION : 20/10/2015
MESSAGES : 30
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Dim 6 Déc - 16:07


ft. la populace
"All the boys who the dance floor didn't love, And all the girls whose lips couldn't move fast enough, Sing, until your lungs give out : This ain't a scene, it's a goddamned arms race, This ain't a scene, it's a goddamned arms race"

The Beginning

 La première pensée qui te traverse l'esprit, lorsque tu reçois la lettre, ressemble à peu près à « oh, Scheiße, j'avais prévu de faire une tournée sanglante dans un coin bourré de Spéciels ce soir-là. »

 La deuxième s'inquiète de ce qui dans ta garde-robe pourrait être assez convenable pour une soirée visiblement un peu chic. Tu ouvres ton armoire et tes craintes sont confirmées : tu n'y trouves que la répétition du même costume gris et bleu – simple, la base quoi, mais ça vaut ce que ça vaut. Tu n'as pas spécialement envie de passer pour le type qui n'a pas de vie en-dehors de son boulot, ce qui, finalement, est plutôt le cas (enfin, si, tu en as une de vie, mais elle n'est pas trop du genre à se crier librement sur la place publique comme ça).

 En revanche, tu ne passes pas beaucoup de temps à te demander pourquoi cette lettre et pourquoi cette fête et pourquoi toi. Tout paraît suffisamment officiel pour te convaincre d'y aller ; et si cette soirée n'est qu'un coup monté, au moins ça te fera voir du pays. Et si c'était un traquenard de Spéciels décidés à se venger ? Eh bien, tu prendras de quoi te défendre avec toi, on peut toujours espérer d'avoir de quoi se défouler un peu sur place.

 C'est donc dans cet état d'esprit très – trop – pratique que tu gares ta voiture sur le parking à l'entrée de la forêt, et, on est jamais trop prudent, ton revolver de service ainsi qu'un poing américain (modèle voyage) garnissent l'intérieur de ton costume. Costume, d'ailleurs, dont tu n'es pas peu fier, vu ce qu'il t'a coûté ; le tailleur a manqué de s'étrangler quand il a pris tes mensurations, et toi tu as manqué de t'étrangler quand tu as vu le nombre à trois chiffres en bas de la facture.

 On est dans cette période de l'année il commence à faire froid en soirée et tu n'es pas fâché d'atteindre le Manoir en question après une petite marche revigorante à travers les bois. Le soleil est déjà couché depuis un moment mais le ciel est encore un peu lumineux, et la façade du manoir se découpe sur les nuances pâlissantes de gris et de bleu ; tu jettes un coup d’œil appréciateur au bâtiment en arrivant, mais juste un coup d’œil, parce qu'on commence à se les geler sévère et que tu auras tout le temps de t'extasier une fois que tu seras au chaud.

 Tu arrives à temps pour entendre l'annonce. Il y a déjà pas mal de monde, et à vue de nez tu ne connais personne, ce qui n'est pas très étonnant non plus étant donné l'étendue de tes relations (oooouuh il a pas d'amis). Mal à l'aise, tu joues un moment avec le nœud de ta cravate ; ce n'est pas que tu n'aimes pas être en public (ce qui est totalement, définitivement vrai), mais il y a dans cette salle une atmosphère étrange, comme si personne ne savait vraiment ce qu'il foutait ici. Mais puisque tu ne distingues pas d'attitude hostile, tu t'autorises à relâcher un peu de la pression que tu as accumulé dans tes épaules en entrant ici, et, l'air de rien, vas fureter du côté du buffet, parce qu'il n'est pas dit que tu repartiras d'ici les mains, ou plutôt le ventre vide.

 Pour l'instant, tout se passe bien – espérons juste que personne ne t'adresse la parole.




Night Is A Cutie ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 13662
INSCRIPTION : 09/10/2015
MESSAGES : 94
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Lun 7 Déc - 19:24


« THE BEGINNING. »

Après une journée fatigante, je rentrais enfin chez moi, heureuse d'avoir fini le jour le plus difficile de la semaine. Oh Lundi, je te maudis. Ce jour ne devrais même pas existé. Bref, j'avais décidé de me poser tranquillement devant la télévision avec quelques cochonneries quand j'eus découvert l'Enveloppe. La belle enveloppe crème avec une jolie écriture, un truc qui fait Hyper Sérieux ! Une invitation à une fête, que je pensais être déjà passée. Après tout, ça faisait bien une semaine que la boîte au lettre était restée fermée. A la vue de la date et de l'heure, je tourna la tête vers l'horloge. 20h43.
Je jetai tout par terre. L'heure où la fête commençait, c'était 19h. Je cherchai rapidement une robe à mettre et me glissai rapidement dans une robe simple aux couleurs rouges avec des rubans et me coiffai tout aussi rapidement.Juste une natte et un peu de rouge à lèvre rouge pour bien s'accorder avec la robe. Je pris rapidement un petit sac, glissai mon téléphone, mon porte feuille, l'invitation, le-dit rouge à lèvre et un peu d'argent au cas où. 20h55.
J'enfilai une paire de chaussures, vérifiai rapidement ma coiffure et ma tenue devant le miroir – en me rendant compte au passage que tout ça me donnait l'air d'une femme et plus d'une pauvre gamine – et quittai l'appartement. Je sortis rapidement du bâtiment et courrai tout le chemin, ne sachant pas vraiment où j'allais. Si, je sais. Il se trouve dans la forêt ; les manoirs c'est toujours dans la forêt.. Je courrai en direction de la forêt, et arrivai devant le manoir avec la chance de ne pas m'être ramassée une seule fois dans la boue. Je regardai rapidement ma montre. 21h07.
Je rentrai, me retenant de m'évanouir tellement la fatigue m'envahissait. C'est à ce moment là que je réalisai que je n'avais même pas réfléchi. Pourquoi je suis venue ici, au juste ? Je soupirai, tant pis. Maintenant que je suis là, j'y reste. J'examinai rapidement toutes les têtes, repérant quelques personnes que j'avais déjà vu ou à qui j'avais déjà parlé au passage. Mon choix fut quand même d'aller voir ce qu'il restait au buffet, bien qu'une voix me coupa en plein milieu, me faisant relever la tête après une bonne gorgée fraîche de bon vin typiquement français.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 12347
INSCRIPTION : 14/09/2015
MESSAGES : 75
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Lun 7 Déc - 19:30


« THE BEGINNING. »

SEMAINE UNE – LUNDI ; 22H11
Tous les participants de la fête étaient désormais arrivés. Le buffet s'était bien vidé entre temps, et aucun personnel de service (cuisinier, animateur, DJ, serveur) au manoir n'avais mit un pied dans la salle, à se demander si il y en avait. Les musiques, étant passé par pratiquement tous les styles musicaux possibles et imaginables, continuaient de passer en fond avant de s'éteindre complètement et de laisser place à la voix mystérieuse qui s'était faite écouter il y a pratiquement trois heures.
« Re-bonjour, chers participants ! Bien que cette fête soit très particulièrement réussie, je dois désormais vous avouer quelque chose qui risque, pour la plupart, de vous choquer. Si vous êtes ici, ce n'est pas pour un tirage au sort ou je ne sais quoi. »
Après ça, les portes semi-ouvertes se claquèrent, emprisonnant les participants à l'intérieur. Les lumières s'éteignirent subitement, plongeant le manoir entier dans le noir. Aucune lumière, naturelle ou non, ne traversait désormais la pièce. Le réseau, qui était pourtant très bon dans le manoir, se coupa. La musique restait coupée.
« Vous êtes maintenant ici dans un but bien précis. Vous le saurez le moment venu. Ce n'est pas la peine de chercher à appeler à l'aide, vos téléphones sont coupés. Les appels d'urgence ne passent pas. Vous ne pourrez pas casser les fenêtres ; je sais très bien que certains d'entre vous essaieront. Les portes sont désormais verrouillées. Je vous dit à très bientôt, mes chers Sujets. »
La salle devint silencieuse. La voix se coupa net, et tout le monde s'endormit subitement. Tout le monde était endormi, à présent. De façon non naturelle, certes. La magie y était peut-être pour quelque chose, si ce n'était pas un bon vin agrémenté de somnifères qui avait été servi à la place du bon Châteaux Margaux 2001 Français promis aux invités.

HRP : La première semaine touche à sa fin, les participants officiels de l'évent sont donc Shaun Smith ; Junsuke Cross ; Chris Larswell ; Hannibal Feuermann ; Aria A. Charlier ; Nala Berthold ; Raphael T. Edgeworth ; Sammy Larswell ; Shinsuke Yara. Certains d'entre vous vont êtres « séléctionnés » pour avoir un rôle spécial dans l'événement. Ceux-ci ne devront donner AUCUNES INFORMATIONS sur ce qu'ils sont. Le deuxième jour (donc, le mardi) débutera demain, début de la seconde semaine d'événement.
Les Rps dans le manoir seront autorisés dès demain, après la suite de l'évent. Cependant, vous devrez obligatoirement répondre au sujet officiel (donc celui-ci) pour pouvoir RP n'importe où dans le bâtiment (à partir de demain, ou aujourd'hui en plus si vous y tenez). A demain pour la suite de l'évent ♥
EDIT ; Les informations ont été fournies AVANT l'évent, aucun MP ne sera donc envoyée avant demain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sfransokyo.forumactif.org
.
avatar


$ : 12347
INSCRIPTION : 14/09/2015
MESSAGES : 75
MessageSujet: Re: Event ; The Beginning ! Mar 8 Déc - 19:11


« THE BEGINNING. »

SUITE DE L'EVENT SUR CE POST.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sfransokyo.forumactif.org
.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event ; The Beginning !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

San Fransokyo :: Sockwall's Manor :: Salle de fête-