AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
.
avatar


$ : 18192
INSCRIPTION : 09/10/2015
MESSAGES : 94
MessageSujet: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air Mer 28 Oct - 2:41



rencontre en plein air


Cela faisait plusieurs jours que je vivais en colocation avec une fille que je ne connaissais pas. On ne se parlait pas, de toute façon le problème des dettes d'habitation ne nous avait pas encore embêté vu que le mois n'était pas terminé. De plus, nos horaires étaient en générale décalés. Quand je rentrais à l'appartement, elle n'était pas là, et inversement. On avait donc du mal à parler, que ce soit de l'habitation ou juste pour faire connaissance. Pour apprendre à connaître mademoiselle Charlier. Car oui, je ne connaissais même pas son prénom, je ne connaissais que son nom de famille.
On avait donc décider de prendre une rendez-vous au parc, entre midi et deux, le temps de ma pause au musée, afin de parler de tout et de rien, et du problème des dettes qui n'allait pas tarder à poser problèmes. Je pris donc la route du parc, qui était juste à côté du musée, après avoir trèèès durement bossé en tant que guide. Je m’essayai sur le banc, sortant un sandwich de mon sac pour me remplir le ventre avant de repartir travaillait dans les alentours de treize heures et demi. Une silhouette attendait elle aussi un peu plus loin. Arg, mauvais banc …
Je me levai, gardant mon sandwich dans la bouche et me dirigeai vers le banc de la demoiselle Charlier. Je reconnaissais ses longs cheveux bleus, que je n'avais pourtant pas vu si souvent que ça. Je m’essayai à côté d'elle, retirant le sandwich baveux qui était resté trop longtemps dans ma bouche. J'engageai la conversation, après avoir souris à la jeune fille – plus vieille que moi, sisi.
- Alors, voilà, moi c'est Samanita Larswell. On s'est pas beaucoup parlée depuis le début de la colocation, alors je voudrais tout d'abord savoir ton nom et comment on va faire pour gérer les dettes ...

HRP:
 

w   i t h ...







Dernière édition par Sammy Larswell le Jeu 29 Oct - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 16602
INSCRIPTION : 10/10/2015
MESSAGES : 41
MessageSujet: Re: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air Mer 28 Oct - 21:56





Rencontre en Plein Air
Sammy & Aria



Depuis qu’elle était à San Fransokyo, et ça ne faisait pas tant de temps que ça, elle n’avait jamais croisé sa colocataire. Oh ce n’était pas faute d’avoir essayé, mais elles n’avaient pas vraiment les même horaires, ce qui rendait la chose un peu plus compliquée. Elle savait, bien sur, que sa coloc’ était guide au musée, ce qui forcément l’occupait toute la journée. Aria, elle, n’était pas soumises à des heures fixe, sauf lorsqu’il s’agissait de l’Académie. Son travail à temps partiel relevait plus du métier qu’autre chose, et ce n’était pas vraiment ce qui lui permettait de finir le mois, et n’incluait pas d’horaires fixe, vu que cela dépendait plus des clients. Du coup, pour rencontrer quelqu’un dans son propre logement, c’était délicat. On peut tout de même la féliciter, puisqu’elle avait tout de même réussi à arranger un rendez-vous avec la demoiselle Larswell au parc, dans les alentours de midi et deux heures.

Aria était à l’académie, en train de bosser ses cours, lorsqu’elle jeta un coup d’oeil à sa montre. Onze heure et cinquante sept minutes. Ne souhaitant pas arriver en retard, et n’ayant pas le temps de manger avec ses rares camarades d’étude, elle sorti du cours auquel elle participait en toute discrétion, enfin, avec toute la discrétion qu’on peut avoir lorsqu’on se lève dans un rang rempli d’élève, dans un amphi tout aussi rempli. Elle se contenta de prendre un sandwich sur le chemin qu’elle grignota en route, sans vraiment faire gaffe à ce qu’il y avait dedans, et où elle l’avait acheté. A grand regret, parce qu’il était fichtrement bon. Elle arrêta donc de grignoter pour savourer ce délice, si on pouvait appeler ça un “ délice ” vu que le terme lui évoquait plus de magnifique plats coûteux qu’autre chose.

Lorsqu’elle était arrivée au parc, elle n’avait pas fait grand chose. Et sa colocataire n’était pas là, ce qui fait qu’elle aurait pu assister aux dernières minutes de son cour. Pas qu’il était particulièrement intéressant, mais ne pas y être implique devoir le rattraper. Ça n’aurait été que de la pratique, il n’y aurait pas eu de soucis, mais la théorie, c’était autre chose. Et elle aurait pu prendre le temps de repérer où elle avait eu son sandwich. Elle c’était assise sur un banc, au hasard. Toute seule comme ça, elle ne savait pas trop ce qu’elle pouvait faire, à part attendre, bien sur. Elle avait donc pour observer la tombée des feuilles d’automne, et les arbres qui se dénudaient petit à petit, au fil du temps. Alors qu’elle avait fini par se plonger dans ses pensées, elle entendit quelqu’un lui parler.

- Alors, voilà, moi c'est Samanita Larswell. On s'est pas beaucoup parlée depuis le début de la colocation, alors je voudrais tout d'abord savoir ton nom et comment on va faire pour gérer les dettes ...

Soit. Aria appréciait le fait qu’elle avait été directe.

- Aria. Le plus simple serait de diviser le tarif en deux. Bien sur, on pourrait aussi payer chacune un mois sur deux, mais ce ne serait pas très rentable. Il faudrait aussi qu’on sache comment organiser les dépenses lié à la nourriture, qu’on soit tout de même capable de manger lorsque nous somme à l’appart. Ceci dit, j’aimerais bien connaître ton nom aussi.


©TENNESSEE.




Dernière édition par Aria A. Charlier le Jeu 29 Oct - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 18192
INSCRIPTION : 09/10/2015
MESSAGES : 94
MessageSujet: Re: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air Jeu 29 Oct - 18:36



rencontre   en plein air



- Aria. Le plus simple serait de diviser le tarif en deux. Bien sur, on pourrait aussi payer chacune un mois sur deux, mais ce ne serait pas très rentable. Il faudrait aussi qu’on sache comment organiser les dépenses lié à la nourriture, qu’on soit tout de même capable de manger lorsque nous somme à l’appart. Ceci dit, j’aimerais bien connaître ton nom aussi.
- Samanita Larswell. Mais tu peux m'appeler Sammy ou Sam.
A ce moment là, plusieurs questions me piquaient la gorge.
- Je pense que payer la moitié chacun ça serait mieux. Mais après de mon côté je m'en fiche, vu que ça revient au même. Si on prenait la deuxième option celle qui ne paierai pas pourrait s'occuper d'acheter la nourriture pour les deux. Après ça dépend, tu fais quoi comme métier, toi ?
Je pris mon jeu de clefs, où pendouillait plusieurs petits porte-clefs doux et multicolors et deux clefs (une petite pour la boîte aux lettres et une autre plus grande pour l'appartement). Je le secouai légèrement devant son nez.
- Il faudrait faire un double aussi, au cas où une de nous perdrait sa clef !

HRP:
 

w   i t h ...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 16602
INSCRIPTION : 10/10/2015
MESSAGES : 41
MessageSujet: Re: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air Jeu 29 Oct - 20:24





Rencontre en Plein Air
Sammy & Aria



- Samanita Larswell. Mais tu peux m'appeler Sammy ou Sam.

Après réflexion, elle lui avait déjà donné son prénom. Aria devait être distraite. Par quoi, elle n’en avait strictement aucune idée, mais peu importait, puisque c’était au final, sans importance… quoique.  Elle n’aimait pas devoir utiliser des surnoms pour s’adresser à quelqu’un, mais elle trouvait son prénom bien trop étrange et trop long pour pouvoir l’utiliser au quotidien, elle aurait fini par elle même l’appeler autrement. Autant opter pour Sam.

- Je pense que payer la moitié chacun ça serait mieux. Mais après de mon côté je m'en fiche, vu que ça revient au même. Si on prenait la deuxième option celle qui ne paierai pas pourrait s'occuper d'acheter la nourriture pour les deux. Après ça dépend, tu fais quoi comme métier, toi ?

Sa curiosité était un point qu’il semblait important de relever. Tout a fait innocent ici, elle ne pouvait risquer aucune curiosité mal placée, autant pour son métier que pour elle même. Elle ne souhaitait pas créer de liens trop important, et ne souhaitait donc pas avoir à répondre à des questions trop personnelles. Enfin, ce n’était pas vraiment le cas ici. Pas vraiment. Bon tout de même un peu, mais là n’était pas le problème.

- Peu m’importe, mais j’ai peur que le tarif des courses ne soit plus ou moins conséquent que le loyer à payer, ce qui causerait des inégalités entre ce que nous pourrions payer l’une comme l’autre. Je n’ai pas de métier à temps plein, et je bénéficie des bourses que l’Académie nous donne.

Du fond du coeur, Aria espérait pouvoir éviter la question en donnant une telle réponse, mais elle ne se faisait pas d’illusion. Avec un peu de concentration, la demoiselle allait très certainement le remarquer, surtout que l’Académie seule ne justifiait pas ses horaires, et l’irrégularité de sa présence à l’appartement. Mais elle n’avait pas le choix.

Elle n’était pas vraiment sur que sa colocataire apprécierait de vivre avec quelqu’un qui est habitué à donner la mort, avec toute une panoplie d’astuce pour que ses “ clients ” ne vivent plus en dépendant de leurs passions. Et elle ne se voyait pas vraiment l'annoncer. Elle ne pouvait pas vraiment prendre un air calme, et lui annoncer ça. Ou en tout cas, elle n’arrivait pas à imaginer la conversation qui suivrait ensuite. La fuite était ici sa meilleure solution.


[/i]

©TENNESSEE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 18192
INSCRIPTION : 09/10/2015
MESSAGES : 94
MessageSujet: Re: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air Jeu 29 Oct - 21:24



rencontre   en plein air


- Peu m’importe, mais j’ai peur que le tarif des courses ne soit plus ou moins conséquent que le loyer à payer, ce qui causerait des inégalités entre ce que nous pourrions payer l’une comme l’autre. Je n’ai pas de métier à temps plein, et je bénéficie des bourses que l’Académie nous donne.
Je souriais, avec un air niais et émerveillé. J'ai toujours rêvé de rejoindre une Académie, mais je n'avais pas vraiment envie d'y passer ma vie. Je préfère encore faire des figures en scooter en livrant les pizzas ou gratter un peu de pourboire aux personnes qui visitent le musée en pleine après-midi. On y gagne plus, et on s'y amuse plus. C'est tout bénef quoi ! Mais vivre avec uniquement les bourses d'une Académie, ça semblait assez dur quand même. Je me demande comment elle aurait fait sans colocataire …
- Une académie ? Sérieux ?
Je marquai un petit temps de pause, juste le temps de tousser un peu. Enrhumée depuis quelques jours déjà, et bien sûr je n'ai envie de tousser qu'aux moments où je suis à fond dans une conversation.
- Excuses-moi, j'ai attrapé un rhume … Du coup, je disais, t'es dans quelle académie ? C'est bien là bas ? Y'a des beaux mecs, hein ? Et les cours, ça s'organise comment ? Tu dois ramener tes affaires, non ?
Je soufflai un peu, calmant mon avalanche de question. Je passai ma main dans mes cheveux pour jarter la mèche qui me tombait devant les yeux et me redressai. Je soupirai un grand coup avant de reprendre la parole.
- Excuse moi, c'est juste que j'aurai adoré rejoindre une académie … Du coup rencontrer quelqu'un qui a des cours là bas, baaaah … J'ai envie de lui poser des centaines de questions.
Depuis mon arrivée à San Fransokyo – et sûrement avant, mais ça m'étonnerai franchement – je n'ai pas rejoins d'Académie. D'un côté c'était un choix, parce que rester plusieurs heures derrière une table à écrire et à écouter un professeur, ça, ça me donner pas envie. Mais aussi parce que, de toute façon, aucune des académies ne m'aurait prise. Donc au lieu de perdre du temps à essayer d'en rejoindre une, autant chercher et postuler pour un métier.

w   i t h ...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 16602
INSCRIPTION : 10/10/2015
MESSAGES : 41
MessageSujet: Re: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air Jeu 29 Oct - 22:33





Rencontre en Plein Air
Sammy & Aria



Curieuse, mais naïve malgré tout. Au final, Aria n’avait aucune raison de s’inquiéter, puisque en effet, son interlocutrice portait un intérêt très mince à ses rentrées d’argent. Ce qui était compréhensible en soit, étant donné que l’économie était un domaine compliqué, et assez pénible. Un domaine qui n'intéressait même pas la bleuté en tant normal, mais puisqu’elle devait gérer son argent, elle était forcée de se soumettre pour se plonger dedans. Paperasse et finances dont elle se débarrasserait volontiers. Au moins, ça la responsabilisait.

- Une académie ? Sérieux ?

Son ton enthousiaste à l’évocation de l’académie fut interrompu par une quinte de toux qui paraissait tout de même assez violente, et malgré son amour pour la saison automnale, Aria en venait à regretter la douceur printanière.

- Excuses-moi, j'ai attrapé un rhume … Du coup, je disais, t'es dans quelle académie ? C'est bien là bas ? Y'a des beaux mecs, hein ? Et les cours, ça s'organise comment ? Tu dois ramener tes affaires, non ?

Son emballement vis à vis de l’Académie avait quelque chose d’adorable, bien qu’elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle avait posé toutes ses questions sans reprendre son souffle, ce qu’Aria évalua comme étant une mauvaise idée lorsqu’on est enrhumé. Alors qu’elle s’était arrêté, elle se remit à parler, mais cette fois ci pour s’excuser.

- Excuse moi, c'est juste que j'aurai adoré rejoindre une académie … Du coup rencontrer quelqu'un qui a des cours là bas, baaaah … J'ai envie de lui poser des centaines de questions.

Effectivement, Aria n’avait pas eu le temps de placer une seule réplique au milieu de tout cela, chaque phrase s’étant suivi avec une rapidité admirable. Elle laisse l'adolescente se calmer avant de répondre, puisqu’il n’y avait aucune utilité à parler avec quelqu’un de distrait. Elle laissa donc quelques minutes passer, et prit la parole.


- Sérieusement oui. Je suis les cours de l’académie de cinéma, mais bien plus pour sa partie théâtre qu’autre chose.

Ce que la demoiselle aimait dans le théâtre, c’était la particularité du lien qui s’installait entre chacun des membres. Si le lien entre acteurs était indéniablement solide, celui avec les spectateurs était le plus fascinant. Pour elle, le théâtre permettait d’ouvrir une porte aux autres, autorisant ainsi la compréhension totale du personnage. Bien sur, les plus aguerris savent déceler la part de réalité qui se cache en chacun, car au final les personnages joués finissent par devenir une part de soi. Aria appréciait cela, malgré son refus de lier des liens solides, puisqu’ici, tout n’était qu’éphémère Il lui arrivait parfois de jouer une demoiselle éperdue d’amour, et soudain, elle arrivait à croire en cet amour, sachant pourtant que ce n’était qu’une illusion.

- Les cours sont bien, mais peut-être un peu trop théorique parfois, ce qui les rends plutôt, hm, pénible. Nous choisissons généralement nos horaires, et les cours auxquels nous souhaitons assister, tout en étant conscient que certain sont obligatoire. Nous sommes libre de quitter l’amphi’ si on le veut, bien que ce ne soit pas vraiment conseillé. De la même manière, c’est à nous de voir le matériel que nous voulons prendre pour travailler, donc nous sommes obligés de prendre nos affaires, effectivement.

Elle émit un léger rire, avant de reprendre.

- Pour ce qui est des garçons, et bien, disons qu’il y en a pour tout les goûts. Ne t’en fais pas, ceci dit, tu as très certainement la possibilité d’y aller un jour.

©TENNESSEE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
avatar


$ : 18192
INSCRIPTION : 09/10/2015
MESSAGES : 94
MessageSujet: Re: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air Jeu 29 Oct - 23:05



rencontre   en plein air


- Sérieusement oui. Je suis les cours de l’académie de cinéma, mais bien plus pour sa partie théâtre qu’autre chose.
Si mes yeux le pouvaient, ils se rempliraient d'étoiles tellement j'étais émerveillée, et impressionnée. Le théâtre, c'est une des nombreuses activités que je ne pratique pas mais que j'adore, et qui me fascine au plus haut point. Alors une Académie basée sur ça, ça doit être génial ! Je ne me rappelai pas d'en avoir déjà entendu parler, ce qui rendait mon excitation encore plus justifiée. Non, je ne comptes pas m'y inscrire, de toute façon. Mais c'est au final toujours bon à savoir ce genre de chose.
- Les cours sont bien, mais peut-être un peu trop théorique parfois, ce qui les rends plutôt, hm, pénible. Nous choisissons généralement nos horaires, et les cours auxquels nous souhaitons assister, tout en étant conscient que certain sont obligatoire. Nous sommes libre de quitter l’amphi’ si on le veut, bien que ce ne soit pas vraiment conseillé. De la même manière, c’est à nous de voir le matériel que nous voulons prendre pour travailler, donc nous sommes obligés de prendre nos affaires, effectivement. Pour ce qui est des garçons, et bien, disons qu’il y en a pour tout les goûts. Ne t’en fais pas, ceci dit, tu as très certainement la possibilité d’y aller un jour.
Ca, c'était sûr de toute façon. Les cours en général, c'est essentiellement de la théorie. C'est ça qu'est chiant avec justement. Je soupirai, même si je pouvais être prise, passer plusieurs heures à écrire et à écouter un professeur m’énerverai plus qu'autre chose. Je souriais quand même quand elle évoqua le sujet des garçons. Ca, part contre, c'est un bon point. J'imaginais tous les beaux mecs qu'il pouvait y avoir là bas. Je remarquai que je m'étais un peu perdue dans mes pensées au bout d'une ou deux minutes.
- Non, de toute façon j'arrivais pas à passer une journée entière devant un bureau ou une table, et c'est pas faute d'avoir essayé. Je préfère encore excercer mon petit métier de guide au musée et de livreuse de pizzas.
Je déglutis avant de reprendre la parole, avec un ton un peu plus joyeux.
- Mais sinon, le théâtre c'est … Génial ! Tu fais des représentations, non ?

w   i t h ...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ft. Aria A. Charlier } Rencontre en Plein Air


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Plein le cul de palpatine et de son sénat de mes deux
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» En avoir plein le slip...
» salut a tous je vend plein de truque
» durler en plein air

San Fransokyo :: San Fransokyo - La ville :: Parc-